Étude sur les préfixes «bbe, bbu/bεu»

Par : Djaafar Messaoudi

__________________

a)     Significations : aggravation, exagération, multiplication, accroissement, accélération

b)     Exemples attestés :

-          bberwi (s’entremêler totalement), bberṭeṭṭi (ê. très visqueux), bbekrures (ê. plein de nœuds), bbeεreq (ê. exagérément compliqué), bbeεzaq (tomber avec fracas), bbersax (tomber dans l’eau en faisant floc), bbeḥwaṣu (le fait de prendre / de s’approprier d’une chose rapidement), tabbergazt (femme surpassant ses paires en force, courage, etc.)

-          bbuzzeg (se montrer exagérément fâché)

-          bεuẓẓel (s’étendre sur le dos dans toutes les directions)

c)      Notes :

-          S’il est facile de séparer le préfixe de la racine quand celle-ci est d’origine amazighe, il reste – du moins pour un lecteur ordinaire – difficile d’identifier cette racine quand il s’agit d’un emprunt. Ainsi, le mot complexe « bbersax » est divisible en « bbe » et « rsax », mais que signifie ce dernier segment ? Vraisemblablement, ce mot vient de l’arable littéraire « rasaxa » qui veut dire ‘ancrer’ ; et ce mot revoie directement à l’idée d’emboîtement après une action de chute dans un liquide. Il a presque le même sens que « bbeεzaq », sauf que celui-ci se dit pour une chute sur une terre ferme.

-          Le préfixe « bεu » semble être une forme évoluée de « bbu ».

d)     Mots attestés dans d’autres dialectes amazighs :

-          bberwel (courir en haletant), bbejgugel (pendiller exagérément), bbertutey (ê.très pâteux), bbelewwu (ê. très relâché et dans toutes les directions), bbezdurru (ê. rabaissé en abondance), bbentuter (ê. lacéré éxagérément), bbuccex (ê. complétement fissuré) bbaxwwaṭ (personne très turbulente), bbexsusey (ê. fissuré un peu partout), bbuzzeε (s’exploser entièrement). [1]

-          bbukem (ê. insatiable de plaisirs amoureux, ê. en chaleur), bbelulu (ê. très liquide), bbeүenүen (nasiller éxagérément), bbereẓreẓ (casser entièrement). [2]

e)     Néologismes :

De « kref » (ê. handicapé), l’on peut créer des nouveaux mots comme :

-          bbekref (ê. entièrement handicapé ; avoir plusieurs handicapes)

-          sebbekref (rendre entièrement handicapé)

-          abbukrif (un handicapé à 100%)

De « zṭel » (ê. sous l’effet des narcotiques), l’on peut créer :

-          bbezṭel (ê. complètement sous l’effet de la drogue)

-          tibbezṭelt (toxicomanie avancée)

-          abbezṭal (grand toxicomane)

De « ktil » (mesurer), l’on peut avoir :

-          bbektil (dépasser la mesure)

-          tabbektilt (dose excessive / overdose)

De « cmet » (ê. laid), l’on peut dériver :

-          bbucmet (ê. très laid)

-          sebbucmet (rendre très laid)

-          abbucmit (personne excessivement laide)   

De « ṭṭes » (dormir), l’on peut avoir :

-          bbuṭṭes (dormir profondément ; dormir au-delà du temps voulu)

-          sebbuṭṭes (faire dormir profondément)

-          abbuṭṭis (personne dormant profondément ; personne idiote)

De « ẓẓed » (moudre), l’on peut obtenir :

-          bbuẓẓed (moudre excessivement)

-          abbuẓẓed (fait de moudre excessivement)

-          tabbuẓẓidt (farine très fine)

De « ẓeqqel » (ê. chaud), l’on peut créer :

-          bbuẓeqqel (ê. excessivement chaud)

-          sebbuẓeqqel (chauffer excessivement)       

_________________________  

[1] Dictionnaire Tamazight-Français (Parlers du Maroc Central), Ali Amaniss, www.miktex.org

[2] Dictionnaire Touareg-Français (Dilecte Ahaggar), René Basset, Tome1, Maisonneuve Frères, 1918.

Laisser un commentaire




Le journal d'une Diab'Less |
BOUNTY CAVALIER KING CHARLES |
mon univers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ledouble2
| LE CLUB DES PARESSEUSES
| Envie(s) de...