Fiançailles et mariage à Takerboust

2092009

 

Hier et aujourd’hui

Par D.Messaoudi

idhebbalen2.jpgaqelwac.jpgurar.jpgcherchellritenuptial27.jpg

Première partie : le mariage d’antan

Autrefois, ce sont les parents qui décident qu’un garçon a atteint l’âge de se marier. Après une brève consultation familiale, la mère du garçon, seule ou accompagnée par le père, se rend chez les parents de sa future bru et demande sa main de ses parents. L’accord de principe obtenu, les deux familles consultent chacune de son côté leurs proches afin de mieux connaître le futur gendre. Si les consultations aboutissent enfin du parcours à des avis favorables des deux côtés, les préparations à la grande fête commenceront aussitôt : on fixe la date, généralement la fin de la semaine, on convoque les femmes pour « leftil », préparation du couscous, et ensuite on va de porte à porte pour inviter les familles qui forment la confédération, « adrum ». La date arrivée, la famille du prétendant organisera alors la fête, « tameghra », qui annonce officiellement le mariage de leur fils.

Lire la suite… »







Le journal d'une Diab'Less |
BOUNTY CAVALIER KING CHARLES |
mon univers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ledouble2
| LE CLUB DES PARESSEUSES
| Envie(s) de...