DELESTAGE A TAKERBOUST

26032018

Délestage à Takerboust

Par: D.Messaoudi

Été comme hiver, le village de Takerboust est victime de délestage répétitif jour et nuit. Il est vrai qu’à l’instar de toute l’Algérie, il y a beaucoup d’habitants de ce village qui trichent ou qui ne paient pas leurs factures d’électricité, mais est-ce une raison valable de pénaliser tous les takerboustois ? En quoi les honnêtes gens qui paient leurs factures sont-ils fautifs pour assumer les conséquences de la surcharge du réseau électrique en période du froid ou de la grande chaleur ?

Concernant les tricheurs qui consomment illégalement et sans modération l’énergie électrique, la Sonelgaz n’a-t-elle donc pas de contrôleurs qui puissent les découvrir et les présenter à la justice, faute de pouvoir leur couper le réseau sur place ? Pire encore, selon quelques indiscrétions, il y aurait même des agents de la Sonelgaz chargés de relever les compteurs ou de réparer les pannes qui ferment les yeux sur des cas de triche avérée ou qui même montrent aux citoyens comment tricher.

Quant à ceux qui n’ont pas été encore branchés au réseau du gaz de ville, ce qui les contraint d’utiliser de l’électricité pour se chauffer en hiver, bien qu’eux aussi contribuent à la saturation du réseau électrique, ils ne sont pas blâmables, car ce serait  injuste que la moitié du village jouisse de la chaleur du gaz de ville jour et nuit en hiver et que l’autre moitié souffre du froid.  A propos de ce problème, une question s’impose : si un budget de gaz de ville a été octroyé pendant le mandat de l’avant dernier maire d’Aghbalou, pourquoi n’a-t-il pas concerné tout le village, ce qui ne laisserait alors aucune justification quant à l’usage abusif de l’énergie électrique ?

Ceci dit, la Sonelgaz est depuis la publication de cette lettre informée de ses devoirs envers ses honnêtes clients. Ainsi l’est la Justice qui devrait s’autosaisir quand le droit de la collectivité est piétiné.




رسالة أساتذة ثانوية أغبالو إلى مدير التربية لولاية البويرة

18092016

ــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــ
من السادة أساتذة                                                                    إلى السيد مدير التربية
ثانوية أغبالو بالتاقربوست                                                        لولاية البويرة

بالتاريخ: 2016/09/18

الموضوع: عرض حال

سيدي، يؤسفنا أن نحيطكم علما أن ثانويتنا في شلل تام إداريا، مما يعرقل السير الحسن لعمليتا التعليم و التعلم، و ذلك للأسباب التالية:

1-      عدم وجود مدير،

2-      عدم وجود ناظر،

3-      عدم وجود مراقب عام،

4-      عدم وجود مقتصد،

5-      عدم وجود مستشار التوجيه،

6-      نقص في عدد المساعدين التربويين،

7-      نقص في عدد الأساتذة،

8-      عدم وجود المكلف بالسحب و الوظائف المشابهة،

9-      عدم وجود المكلف بتوزيع الكتب المدرسية.

و نظرا لما ذكر سابقا، فنحن مجبرون على عدم الالتحاق بالأقسام إلى حين تسويه الأوضاع. و عليه، نرجو منكم التدخل السريع لحل هذه الأزمة التي إن طالت سيذهب ضحيتها تلاميذ أبرياء.

ختاما، تقبلوا منا فائق الاحترام و التقدير و شكرا.

ـــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــــ
- الوثيقة المرفقة تحمل إمضاءات الأساتذة

للإعلام:

-          نسخة إلى السيد والي ولاية البويرة

-          نسخة إلى السيد رئيس بلدية أغبالو

-          نسخة إلى السيد رئيس جمعية أولياء التلاميذ

-          نسخة إلى نقابة « الكنابيست »

-          نسخة إلى الصحافة الوطنية




Lycée Aghbalou retombe en panne

15092016

Comme d’habitude à chaque début de l’année scolaire, le lycée Aghbalou cherche désespérément un staff administratif qui le fera marcher. L’année passée, ce lycée a fonctionné avec une équipe administrative provisoire. Le directeur, lui-même stagiaire, s’est vu obligé de choisir un enseignant comme directeur des études et un simple agent d’administration comme surveillant général. Il n’y avait ni économe, ni suffisamment d’adjoints d’éducation et autres fonctionnaires qui s’occuperont de la bibliothèque, de la sale du tirage, etc. Pour combler le manque d’employées, certains se sont vus chargés de plusieurs missions qui ne sont pas de leurs compétences. Ainsi, malgré la bonne volonté de presque tout le monde, le lycée pataugeait dans divers problèmes durant toute l’année.

A 15 jours après la rentrée scolaire 2016-2017,   alors que nous espérons voir notre lycée doté d’une équipe administrative complète et officielle,  une rumeur court déjà et selon laquelle le proviseur, maintenant titulaire, est partant pour un autre lycée, à Mchedallah ! Ce n’est pas la première fois que cela se passe ; en effet notre lycée est devenu depuis son ouverture un simple pont pour les stagiaires et les chargés par la DE pour le gérer temporairement. Si cette rumeur se confirme, elle sera certainement suivie par une grève d’enseignants dès dimanche prochain, car ce n’est pas possible d’enseigner dans un établissement sans administration.

Ceci dit, à l’Association des Parents d’Elèves et aux parents d’élèves eux-mêmes de se retrousser les manches pour défendre l’intérêt de leurs enfants ; à savoir leur droit à une école qui fonctionne à tous les niveaux, car sinon les résultats ne peuvent être que médiocres, voire catastrophiques, enfin de l’année scolaire.

Par: D.Messaoudi

Lycée Aghvalou

Lycée Aghvalou







Le journal d'une Diab'Less |
BOUNTY CAVALIER KING CHARLES |
mon univers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ledouble2
| LE CLUB DES PARESSEUSES
| Envie(s) de...