Lycée Aghbalou, Takerboust : Un trimestre catastrophique

6012011

Par : D.Messaoudi

Tableau représentant les résultats des élèves au 1er trimestre (2010-2011) en matière d’anglais

 

Classes Nombre  d’élèves Moyenne de la classe

< 08

08 – 09.99

10 – 11.99

12 – 13.99

14 – 15.99

> 16

 
1L1

24

07.42

16

05

01

01

01

00

1S4

29

09.54

12

07

04

02

02

02

3LLE

32

09.95

11

02

14

05

00

00

3LP2

34

05.89

31

02

01

00

00

00

3GE

20

04.92

19

01

00

00

00

00

Comme il est illustré dans le tableau ci-dessus, les résultats[1] sont catastrophiques dans les classes 3GE et 3LP2, très faibles dans la 1L1, et juste au-dessous de la moyenne dans la 1S4 et  la 3LLE.

Bien qu’aucun teste diagnostique n’a été subis par mes classes en raison du retard dans le commencement de l’année scolaire 2010-2011, suivi de plusieurs grèves des élèves, le niveau[2] de mes classes m’est déjà connu dès les premiers cours consacrés à la révision par de simples exercices qui embrassent des domaines de langue comme la phonétique, la grammaire, le vocabulaire, etc.

Puis au fur et à mesure qu’on avance dans les programmes, des difficultés plus ou moins insurmontables se font observer dans les classes 3GE, 3LP2 et 1L1. Il y a un tel décalage entre le niveau des élèves de ces classes et le niveau requis pour apprendre par l’approche par compétences et sur la base des thèmes proposés qu’il est impossible de progresser normalement dans les programmes sans accuser un certain retard et sans recourir à certaines omissions. Conjugué avec la négligence et le  manque de volonté de s’améliorer (ou le désespoir de pouvoir s’améliorer) des élèves[3], ce niveau catastrophique met l’enseignant dans des situations embarrassantes, voire angoissante : continuer à enseigner avec la nouvelle méthode et les thèmes proposés dans le manuel officiel équivaut à mettre les élèves des classes suscitées dans des situations inextricables où soit aucune forme de communication n’est possible entre les apprenants eux-mêmes et entre ceux-ci et l’enseignant, ce qui bloque le processus de l’apprentissage et sape le moral des apprenants et de leur enseignant, ou bien l’enseignant doit s’impliquer dans le cours à tel point qu’il n’est plus l’accompagnateur, comme le veut l’approche par compétences, mais le dispensateur du savoir et le solutionneur des problèmes, ce qui certes fait avancer le cours, mais pas avec les efforts des élèves, d’où l’inefficacité d’une telle approche, qui risque de surcroît attirer à l’enseignant les reproches de l’inspecteur de la matière.

Y a-t-il d’autres solutions qui puissent soulager l’enseignant de toute cette pression qui pèse sur lui ? C’est à l’inspecteur de la matière de répondre.

 

 

 


 

[1] Ces résultats sont obtenus sur la base d’un examen, d’un devoir et de plusieurs autres notes de l’évaluation continue.

[2] Le niveau de la 3GE se situerait globalement à la 3AM et celui de la 3LP2 à la 4AM ! Dans ce cas, continuer à leur enseigner les programmes de la 3AS tels qu’ils sont serait un non-sens.  

[3] En plus du problème récurrent du livre qui fait défaut chez un grand nombre d’élèves du lycée Aghbalou, des éléments non-identifiés des classes 3LP2 et 3GE provoquent à chaque fois le problème du tableau blanc en cassant les crochets latéraux. Les élèves de la 3GE vont encore loin en refusant de s’asseoir selon le plan élaboré et affiché sur le cahier de textes, faisant ainsi régner du désordre.




Asfel i ugdud amagad

19122010

Sɣur : D. Messaoudi

 

Tṣab teraɣdemt

Tetteqqes am tɣirdemt

Nṭerren yemdanen

Tanekra ugaden

 

A-t-an yixef-iw d asfel

Ayen yefren ad d-yekfel

Bu tsiqqas ad d-yennekcaf

Atta fell-awen ay-imencaf !

 

Teṭṭef-iyi teraɣdemt

Teqqes-iyi am tɣirdemt

Nṭerreɣ ay-atmaten

W’ara iyi-ifaken ?

********

Amawal / Lexique:

- taraɣdemt : injustice

- asfel : sacrifice

- fak : défendre

- atta fell-awen : expression de menace




Taqsiḍt n tgarfa ittubexṣen

18052010

Sγur: D.Messaoudi

Ḥekkun-d at-zik belli deg tazwara n txelqit igḍaḍ akkit d imellalen. Yiwen wass, Ṛebbi issegruri-iten-id meṛṛa үer yiwen uzaүar u ifka i yal yiwen deg-sen taxeddimt. Tagarfa tettusendeh ad tessiweḍ snat n tcekkaṛin; yiwet teččur d tussna d tezdeg u tettuhegga i Waεraben; tayeḍ teččur d amus d tarussna u tettuhegga i Yiṛumyen. Akken ur tettettu ara iwellihen n Ṛebbi, tagarfa seg mi tebda tuffga nettat tettales-d deg iman-is: “Tussna d tezdeg i Waεraben, amus d tarussna i Yiṛumyen; Tussna d tezdeg i Waεraben, amus d tarussna i Yiṛumyen, …”. Maca deg tnaṣfa n ubrid-is, mi tella tettafeg nnig n yiwen umṛij, temlal-d tgarfa aferṭeṭṭu umi tuffga tetcabi үer umxelbeḍ. Dүa tebda tgarfa teddawaṛ deg umkan-is u tettaḍsa. Mi ijba uferṭeṭṭu akin ur d-ittban, tkemmel tgarfa abrid-is s ccna: “Tussna d tezdeg i Yiṛumyen, amus d tarussna i Waεraben, …”.

 

Dγa mi tewweḍ tgarfa үer tmurt n Yiṛumyen, tessureg-asen tussna d tezdeg; u mi tewweḍ үer tmurt n Waεraben, tesmareg-asen amus d tarussna.

 

Imi nettat tүil tessaweḍ i yal yiwen ayen s-d-ittwabudden, tuүal-d tgarfa үer Uxellaq s tullza d Ufraḥ. “Acu tgiḍ, a-tagarfa?” As-inna Ṛebbi. “Ur giү ala ayen s yi-tumreḍ, a-Sidi Ṛebbi; ssurgeү tussna d tezdeg i Yiṛumyen, d wamus d tarussna i Waεraben”. As-terra tgarfa. “Acu ! atan ayen txulfeḍ maḍi awal-iw !” As-inna Rebbi s tuzzma. Asmi dүa tfaq tgarfa s uεraq-is, tebda la d-tettaf tisebbiwin, maca Ṛebbi issusem-itt u inna-yas s werrif: ”Imi dүa akka, seg wass-a ad am-selseү aselsu aberkan d wad kem-rreү tettezziḍ deg yigenni nnig n yimurḍusen ifuḥanen; ruḥ akin fell-i tura!”

 

Seg wass-nni, tagarfa, yuүalen d taberkant u d mm telkin, tezga tettezzi deg yigenni nnig n yimurḍusen u tettsuүu “Σraq ! Σraq !” ahat ad d-tessiḥnen Ṛebbi akken ad as-issuref astehzi-ines.

_______________________

Versions française & anglaise ici:


- http://www.scribd.com/doc/31026921/L-histoire-du-corbeau-dechu

- http://www.scribd.com/doc/31027206/The-Story-of-the-Fallen-Crow







Le journal d'une Diab'Less |
BOUNTY CAVALIER KING CHARLES |
mon univers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ledouble2
| LE CLUB DES PARESSEUSES
| Envie(s) de...