Travail imparfait

2092009

Tu l’embauches pour travailler, ce qui équivaut à lui offrir de quoi vivre, et il s’amuse à te causer des dégâts de toute sorte : il vient au travail en retard le matin et il en sort en avance l’après-midi ; il gaspille du matériel par ci et il crée des bavures sur ce qu’il construit par là ; en plus, sans aucune honte, il te demande des comptes chaque deux ou trois jours et tu dois le satisfaire, faute de quoi il te laissera les travaux inachevés sous toute sorte de prétextes. Un véritable chantage !

Impuissant, tu laisses donc faire « du carnaval » dans ta propriété. À la fin des travaux, tu as déjà le cœur si lourd que tu n’auras même pas envie d’inspecter en détail ta nouvelle maison, de peur d’y découvrir d’autres monstruosités qui te causeront un infarctus. En absence de la loi qui règle les activités des ouvriers de ce genre de profession libérale, je crois qu’il est temps de songer à la création d’une association pour la défense des intérêts des citoyens créateurs d’emploi. Toute employeur désirant ouvrir un chantier, quelque soit son envergure, devrait alors enregistrer ses employés sur le registre de l’association et c’est à celle-ci d’inspecter les travaux menés à terme et décider des mesures à prendre contre les ouvriers négligents, ou dont les travaux sont imparfaits.

Par:D.Messaoudi




Péril sous les balcons

2092009

En déposant des pots, ou tout autre récipient qui fait office de pots à fleurs, sur les murs des balcons et les fenêtres, certains citoyens mettent en danger la vie de leurs concitoyens. Il suffit qu’un petit vent souffle ou qu’un petit enfant s’approche du balcon ou de la fenêtre, pour que le pot tombe et s’écrase avec tout son poids sur la tête d’un passant. Les propriétaires des maisons concernées devraient enlever de leurs balcons et fenêtres tout objet qui constitue un danger pour le citoyen. Et le P/APC ne devrait pas manquer d’ordonner aux services concernés de veiller sur la sécurité publique, faute de quoi ils seraient tous complices dans le drame que pourrait un jour se produire quelque part à Takerboust.

 

Par: D.Messaoudi




Incivisme

2092009

Quelqu’un qui se promènera dans les rues de Takerboust en un jour pluvieux ne manquera pas de remarquer que certaines personnes ne dédaignent pas d’évacuer les eaux de leurs dalles et balcons directement sur le trottoir ou la chaussé ; autrement dit sur la tête des passants ! Le bon sens vaudrait que ces eaux soient évacuées dans des tuyaux descendant jusqu’au sol, afin de ne pas nuire aux citoyens. Et la responsabilité incombe au P/APC d’avertir les propriétaires des maisons concernées et de leur appliquer la loi sans ménagement aucun au cas où ils s’entêtent à ignorer leur devoir envers leurs concitoyens.

Par:D.Messaoudi







Le journal d'une Diab'Less |
BOUNTY CAVALIER KING CHARLES |
mon univers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ledouble2
| LE CLUB DES PARESSEUSES
| Envie(s) de...