La Kabylie et la polygamie

19 02 2010

La première fois où j’ai proposé, aux internautes dans un site kabyle, un article ayant une relation à la religion, j’ai essuyé des tonnes d’insultes et le webmestre a ensuite retiré l’article et, par suite de mes réactions visant à expliquer ma propres vision des choses, m’a exclue à jamais du site, car me considérant un pur islamiste. Voila donc, j’ose une autre fois traiter d’un sujet très « électrique », qui concerne aussi la Kabylie et qui peut même semer des incompréhensions aux sein des Kabyles dans leur quête d’autonomie. Attention aux foudres et étincelles !

Par: D. Messaoudi

 

 


 

1. Définition de la polygamie : La polygamie est un régime matrimonial allant au-delà du simple couple (monogamie). On distingue la polygynie (un mari et deux ou plusieurs épouses), admise dans de nombreuses sociétés, de la polyandrie (une épouse et deux ou plusieurs maris), qui est beaucoup plus rare.

 

2. Types de polygamie : Enfin, l’un des grands principes qui régissent les structures de la parenté et l’institution du mariage est l’élargissement du clan par l’acquisition de nouvelles femmes. On distingue alors la polygamie fermée de la polygamie ouverte. Dans la première, l’homme d’un clan épouse plusieurs femmes du même clan (ou de la même famille : sororat) ; dans la seconde, il épouse des femmes de plusieurs clans, mais jamais deux de même famille (interdiction du sororat).

 

3. Objectifs et facteurs favorisant la pratique de la polygamie :

» Pourvoir à la sécurité matérielle et biologique de toutes les femmes d’un groupe.
Dans les périodes de guerres, beaucoup d’hommes périssent, ce qui engendre un net déséquilibre entre le nombre de males et celui de femelles ayant échappés à la mort. Beaucoup plus nombreuses et souvent esseulées, les femmes cherchent refuge en un homme qui sera alors la poutre médiane d’un foyer sécurisant.
» Stérilité, maladie de / ou absence d’intercompréhension avec la première épouse.
Dans beaucoup de sociétés, dont la société kabyle, l’homme recourt à un autre mariage en raison de la stérilité, de la maladie (impuissance physique ou sexuelle) de sa première femme. L’absence d’intercompréhension en est une autre ; dans ce cas, la première épouse est parfois retenue (le divorce n’est pas envisagé de part et d’autre) afin de ne pas causer de préjudices aux enfants de bas âge.
» Besoin de main d’œuvre et d’héritiers.
Dans certaines sociétés, l’homme épouse plusieurs femmes dans le but de procréation et prolifération afin de créer de la main d’œuvre ou engendrer des héritiers qui prendront soin des biens de la famille ou du clan. C’est le cas par exemple en Inde, en Chine, en Afrique Noire, etc.
» Prestige et désir charnel.
Dans les sociétés dominées par le prestige, le luxe et les désirs charnels, la femme n’est qu’un objet comme tant d’autres qui procurent le plaisir corporel. Les rois et les princes arabes sont champions de ce type de polygamie.

4. L’Islam et la polygamie :
L’islam n’interdit pas la polygamie, mais ne la favorise pas non plus. Dieu l’a limité à quatre épouses et incite les musulmans, sauf par force major, à n’épouser qu’une seule femme, de crainte de ne pas les traiter avec égalité. « Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule … » [4:3] Les femmes (An-Nisa’).

5. Le judaïsme et la polygamie :
La religion juive n’interdit pas la polygamie et ne limite pas le nombre d’épouses. Cependant, l’Etat d’Israël d’aujourd’hui ne la permet pas dans ses lois.

6. Le Christianisme et la polygamie :
Quant à la religion chrétienne, elle interdit catégoriquement la polygamie. Un polygame y est considéré comme un adultère.

7. Conclusion :
La polygamie est encore très répandue dans le monde. A mon humble avis, en raison de certaines circonstances qui obligent un homme à y recourir, ce qui conviendrait de faire ce n’est nullement son interdiction, mais sa régulation.
En plus, si plusieurs femmes consentent librement de vivre ensembles avec un seul mari, l’interdiction ne serait-elle pas une atteinte aux libertés individuelles ?

*******************************************************

Source : http://www.kabyle.com/archives/spip.php?article12209

 


Actions

Informations



Une réponse à “La Kabylie et la polygamie”

  1. 28 02 2010
    c pas moikidi (20:09:20) :

    4. L’Islam et la polygamie :
    L’islam n’interdit pas la polygamie, mais ne la favorise pas non plus. Dieu l’a limité à quatre épouses et incite les musulmans, sauf par force major, à n’épouser qu’une seule femme, de crainte de ne pas les traiter avec égalité. « Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n’être pas justes avec celles-ci, alors une seule … » [4:3] Les femmes (An-Nisa’).

    no comment

Laisser un commentaire




Le journal d'une Diab'Less |
BOUNTY CAVALIER KING CHARLES |
mon univers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ledouble2
| LE CLUB DES PARESSEUSES
| Envie(s) de...